La récup écoloriginale

Plus qu’une mode éphémère comme bien souvent en matière de design, la récup’ s’affirme au fil des ans comme un véritable phénomène de société. Elle occupait même une place de choix au dernier salon Maison & Objet Paris 2015, où l’on a vu des créateurs renommés flirter avec la tendance.

Camille à Bali

Camille à Bali

Le plastique c’est pas fantastique Qui n’a pas craqué pour un objet « so cute » en plastique pour finalement l’abandonner sur une étagère, ou encore un ustensile-gadget made in China qui s’avère totalement inutile ou se brise après 3 utilisations ? Retour aux « valeurs », goût du « fait maison », ras-le-bol de la sur-consommation, par nécessité ou conviction, l’envie de créer par soi-même prend le dessus. On recyle dans une démarche citoyenne, responsable et durable.

« C’est moi qui l’ai fait » Le « Do it yourself » a de nombreux avantages, en premier lieu – et non des moindres -  la satisfaction d’avoir réalisé quelque chose avec ses petites mains.  Nul besoin de s’enfermer dans la solitude d’un atelier, la déco-bricolage peut se pratiquer entre copines, chacune se prêtant main forte selon ses compétences, et c’est un bon prétexte pour passer un moment convivial. Pas besoin non plus d’être équipée comme un pro, quelques outils suffisent à la réalisation de petits objets sympas : à vos pinceaux, pointes et marteau, bricolez malin !

La Bulle Verte

La Bulle Verte

Le choix des matériaux ? Palettes, bidons, vieilles valises, boites de conserves, tonneaux, bobines, tambour de machine à laver, vieilles planches patinées par le temps. En bois ou en métal, tout peut se transformer sous vos mains expertes – ou non – avec votre imagination pour seule limite. Flâner sur les brocantes, fouiller les vide-grenier, chiner, font aussi partie du plaisir. Source de votre inspiration future, l’objet trouvé crée la fonction. A vous d’avoir l’oeil.

Et maintenant je fais quoi ? Un joli morceau de bois flotté abandonné sur une plage ? Parfait pour en faire une patère, un cintre ou encore un pied de lampe. Le mieux est de commencer par faire simple, en créant ou détournant de petits objets. Vous pouvez aussi customiser vos trouvailles pour en faire des bougeoirs, vases, cadres photo, étagères ou petit mobilier. Vos talents ne demandent qu’à s’épanouir, ainsi, au gré de vos créations, ceux-ci devraient tout naturellement vous orienter vers ce qui vous plait le plus et les matériaux avec lesquels vous êtes le plus à l’aise.

La Bulle Verte

La Bulle Verte

Camille à Bali

Camille à Bali

 

 

 

S’inspirer n’est pas copier ! Le web déborde de bonnes idées que les bloggeuses partagent avec vous, il suffit de piocher pour trouver et mettre en œuvre des astuces simples à réaliser et à moindre coût. Quelques blogs et sites plutôt pointus : unesourisdansmondressing.com, monpetitnuage.com, planete-deco.fr, mydecobox.org, week-end-alatelier.fr, hative.com.

La Bulle Verte

La Bulle Verte

 

D’autres le font pour vous ! Pour celles que la simple vue d’un tournevis révulse, des pros du recyclage sont passés à l’étape suivante et commercialisent leurs créations en boutique déco ou sur les salons spécialisés locaux. Pour les trouver : – Les rencontres alternatives : 0692 59 69 27 – Kaz’palette : kazpalette974@gmail.com – Tendance bois : 0692 69 20 22 – Camille à Bali : 92 rue du Général de Gaulle à St-Gille, 0692 60 18 59